par Anne - 0 Commentaires

Dans le deuxième épisode de notre série consacrée au community management pour les ETI et PME, nous partageons nos conseils pour créer une présence sur les médias qui vous ressemblent.

Choisir son terrain de jeu

Faire du community management : en gros c’est avoir une page Facebook, un compte Twitter, et une chaîne YouTube ? Et bien non !

Comme le soulignent les 10 community managers depuis 10 ans, les plateformes se sont multipliées : pensons à Instagram ou Snapchat, créés en 2010 et 2011. Ces nouveaux réseaux sociaux ont donné naissance à des plateformes publicitaires de plus en plus sophistiquées.

Il n’y a donc pas UNE bonne manière d’être présent sur les réseaux sociaux. Il ne s’agit pas d’être comme [insérer une marque aux centaines de milliers de followers], mais de chercher à comprendre comment on va atteindre ses cibles et ses objectifs à partir d’une boîte à outils à notre disposition.

Quels sont les outils du community manager ?

– L’écoute des conversations et le suivi de l’e-réputation pour détecter des communautés pré-existantes, des tendances et proposer du service client.

– Les relations avec les influenceurs. Si l’on n’a pas encore une audience fidèle, il est souvent plus judicieux de s’adresser à l’audience que l’on vise via un influenceur plutôt que de l’acquérir au prix fort sur les plateformes où le «  pay-to-play » est devenu la règle.

– L’animation des pages. C’est ce que l’on superpose trop souvent avec le community management, alors que cela n’est en réalité qu’une partie de l’activité.

– L’animation de groupes : animer et modérer un groupe, un forum autour d’une thématique partagée, peut également être une option intéressante.

– L’achat d’espace publicitaire  : créer du trafic vers un site, encourager les téléchargements d’une application, les visites vers un point de vente, les participants à un événement,…  tous ces leviers d’acquisition peuvent être pilotés depuis la plupart des réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter…)

Une PME ou une ETI n’aura pas forcément ni le besoin, ni les ressources pour activer tous ces leviers.

Notre engagement

Vous proposer le levier optimal pour atteindre vos objectifs, quitte à challenger votre demande initiale. Une fois le projet mis en route, nous analysons les résultats obtenus et ajustons la stratégie.

Faire entendre votre voix et celles de vos employés

Dans son livre, À la conquête du social Media, Terra Incognita, Christophe Ramel invite à s’interroger sur le « tempérament » et le « combat » de sa marque avant de commencer à prendre la parole.

On a parlé dans un précédent billet des marques engagées : sur les réseaux sociaux, les marques peuvent se faire porte-parole de causes à défendre et fédérer, au-delà du produit ou du service qu’elles vendent.

Ainsi, le par ailleurs très sérieux dictionnaire Merriam Webster aux Etats-Unis a décidé de “se lâcher” et de partager l’humour souvent acerbe de ses éditeurs. Le résultat ? Un compte Twitter suivi par plus de 545 000 abonnés hilares.

Anne Gibier –   Agence Brainstorming

Les autres épisodes :

Épisode 1 : comprendre les règles du jeu

Épisode 3 : soigner sa défense

 

© Joshua Rodriguez

Anne

Anne

Responsable Social Média Diplômée du CELSA, Anne a d’abord été chargée d’études puis consultante, avant de passer un an à Londres en tant que Social Media Analyst. Chez BRAINSTORMING, Anne définit les stratégies pour les médias sociaux, analyse les performances des actions et assure le community management de plusieurs comptes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *